Je n’avais pas prévu parler de ça aujourd’hui. Mais j’ai le goût d’aborder le sujet, car il est important d’en parler. Pis ce sujet-là m’interpelle au plus haut point. En fait, il est la raison même pourquoi j’ai commencé ce blogue. Je suis très touchée par le fait que nous les femmes manquons cruellement de confiance en soi, que nous nous empêchons de réaliser nos rêves, que nous laissons les autres nous blesser et que cela nous empêche d’être réellement qui nous voulons être.

 

L’image, toujours l’image

Donc, quand je vois tout le scandale entourant le fait qu’une femme, Safia Nolin, se présente au gala de l’ADISQ vêtue d’un t-shirt et de jeans, je me dis qu’on a du travail à faire. Et quand je vois les insultes qu’elle reçoit, je me dis que c’est bien plus profond qu’un simple petit problème. Quand on se sent aussi mal à l’aise devant une femme qui se tient debout et qui porte ce qu’elle veut et qui dit ce qui lui convient, ça dit à quel point on est mal avec notre propre personne.

Quand je lis sur la page Facebook d’Ariane Moffatt qu’elle n’est pas allée au gala parce qu’elle n’avait pas envie d’être jugée, ça m’attriste. «Je ne suis pas allée à l’ADISQ cette année parce que je pouvais me l’éviter. Éviter de payer un styliste, maquilleuse-coiffeuse (que j’adore) pour quand même me trouver grosse dans mon kit cher que je ne remettrai jamais, avoir mal aux pieds après 20 mins et évidemment être jugée par en arrière sur mon look et le choix de mes vêtements…» Quand je lis que Les soeurs Boulay ne se sentaient pas non plus à l’aise de porter ce qu’elles voulaient, ça vient me chercher. Pourquoi on se fait vivre ça?

 

Amie ou ennemie?

Ce qui est le plus fou là-dedans c’est qu’une grande majorité des personnes qui ont insulté Safia Nolin étaient des femmes. À quel point, on a un problème. Arrêtons la compétition! On ne pourrait pas se soutenir au lieu de se nuire? Pourquoi devrait-on fitter toutes dans le même moule? Qu’est-ce qui vient nous heurter autant dans le fait qu’une personne (une femme) s’assume autant? Pourquoi, devons-nous à ce point l’attaquer pour nous sentir mieux? Me semble que l’ultime but de la vie devrait consister à être exactement la personne qu’on désire être. Point à la ligne. Pas celle que la société ou notre entourage veut qu’on soit.

 

Être qui l’on veut être

On devrait pouvoir aller à un gala sans se demander tant que ça ce qu’on «devrait» porter. On devrait pouvoir sortir de chez soi sans maquillage. On devrait pouvoir dire ce qu’on veut dans un speech de remerciement. On devrait pouvoir arriver seul à Noël sans se faire achaler avec ça. On devrait pouvoir réaliser nos rêves sans que personne vienne nous juger là-dedans. Ça devrait être ça la vie pour une femme comme pour un homme.

On devrait être fière d’avoir une femme au Québec qui se tient debout malgré tout ce qu’elle a vécu. On devrait être fière d’avoir une femme qui a le courage de porter ce qu’elle veut et de dire ce qu’elle veut. On n’arrête pas de dire qu’au Québec l’égalité hommes-femmes, c’est hyper important pour nous. Je trouve ça bien hypocrite de juger les femmes voilées alors qu’on est nous-mêmes prises dans notre propre prison de verre.

 

Qu’est-ce qu’on fait alors pour changer les choses?

Promouvoir l’égalité hommes-femmes, ça passe dans les petites actions. On devrait accepter qu’une femme s’habille comme elle veut, qu’elle puisse réaliser les projets qu’elle désire et qu’elle prenne ses propres décisions. Si vraiment c’est important pour nous, on devrait arrêter de faire l’autruche. Comme femme, on doit encourager l’épanouissement de toutes les femmes de notre entourage.

Arrête ta phrase en plein milieu quand tu te rends compte qu’elle vise à dénigrer une femme ou ses actions (ou tout être humain quant à moi!). Encourage les actions féminines. Commence tranquillement à t’assumer et à être la femme que tu désires être. Sors sans maquillage et porte ce que tu veux. Prends conscience et travaille à te défaire des réflexes sociales qu’on a quand on voit quelqu’un de «différent». Déconstruis tes préjugés. Sois heureuse pour les femmes autour de toi qui réussissent ou qui sont bien dans leur peau. C’est un joyau, pas une menace!

 

Safia Nolin, un modèle d’inspiration

Plus il va y avoir des Safia Nolin dans ce monde, plus on va arrêter d’avoir peur d’être qui nous sommes. Me semble que ça fait assez long qu’on est prises dans cette enveloppe-là. On devrait se faire le cadeau collectif de s’épanouir ensemble pour le bien-être de toutes les générations de femmes (et d’hommes!) et pour celles qui suivent et qui nous regardent grandir. Ça serait le fun d’arrêter de réfléchir à tous les impacts de nos choix par rapport au regard des autres et juste commencer à vivre réellement.

Mon rêve le plus cher c’est qu’un jour on n’ait plus peur d’être «hors norme». Comme si c’était une maladie. Pour moi, la maladie c’est le moule qu’on essaie de nous mettre et dans lequel on se sent obligées de plonger. Être hors-norme c’est accepter de suivre la trajectoire qu’on veut. Pas parce qu’on nous l’a suggéré, mais bien parce qu’elle représente l’idéal pour nous.

 

Fec, demain matin, lève-toi et porte ce que tu veux en te sentant fière d’être qui tu es. C’est ça la femme de demain. Me semble que c’est une bonne journée pour commencer à être toi! Non?

Difficile de me décrire en peu de mots… Un brin de folie, une parcelle de joie de vivre, une curiosité démesurée et une volonté d’aider pourraient me décrire rapidement. Bachelière en travail social, j’ai eu envie de sortir des sentiers battus et de créer mon propre chemin. C’est ainsi qu’est né Leader du bonheur, un blogue qui met de l’avant notre possibilité comme femme de nous réaliser et de créer notre petit bonheur. J’y travaille tous les jours et j’ai le goût qu’on vive tout ça ensemble via le blogue et la page Facebook. Sur ce site, tu retrouveras une grosse partie de moi : de la folie, une volonté de se donner la force de réussir, une curiosité de découvrir (découverte de soi, mais également découverte d’une multitude d’activités!!) et du partage en masse! Participe et amuse-toi!
Annick Beauchemin ♥

#104 - An access token is required to request this resource. Here are some possible solutions to fix the error.